Mai… 68 à 2012

1- « La liberté pour tous… »

2- « Soyons réalistes, demandons l’impossible… »

3- « Le rêve est réalité… »

4- « Libération sexuelle, jouissez sans entrave… »

Bref, mai 68 a été une dure lutte.

Mai... 68 à 2012 dans Humeur Mai

1- Si tu ne veux pas te faire sonner les cloches, en mai pense au muguet.

2- Mai !…Il n’y a pas de mai, c’est ton tour de descendre les poubelles !

3- En Mai, fais ce qui lui plaît.

 

Bref, Mai 2012 le désir nous habite.

 

Muguet-mai dans Pensées

 

6 Réponses à “Mai… 68 à 2012”

  1. Anne G
    1 mai 2012 à 12:13 #

    j’aime beaucoup la sensibilité de cette photo, et je te dis « fais ce qui lui plaît et fais le bien »!!!! 12 mois par an au moins….. Tout le bonheur du monde à ton couple…..

  2. Ruby
    1 mai 2012 à 15:01 #

    Ce muguet encore un peu vert est comme l’annonce d’un mois de mai qui promet des jours meilleurs ! D’abord, on va trier les déchets et on aura moins de poubelles à descendre. Ensuite, on va envoyer les cloches (surtout celles qui font bling-bling) sur orbite. Enfin, on va être très réalistes et vivre nos rêves. C’est pas un désir de bonheur, ça ? …

  3. Madeleine
    1 mai 2012 à 20:30 #

    Merci pour le muguet comme il sent bon ! Moi, en mai j’attends le lilas.
    Je l’attends comme toutes les semaines … heu … tous les ans, je veux dire !

  4. JF-100C
    1 mai 2012 à 21:03 #

    La révolution des muguets, il ne faut pas trop rêver.
    Et la révolution des lilas, je l’attends aussi celle-là !
    La révolution des fraises des bois … peut-être ?

  5. mariemat
    3 mai 2012 à 11:44 #

    Chez nous, c’est très facile. Les mois en R, c’est lui sort les poubelles.
    Les mois sans, c’est moi. Je crois que j’y gagne ! C’est pourquoi je ne me
    plains pas quand arrive le mois de mai. Lui non plus, il est tout content !
    Il a même proposé qu’on alterne les années pairs et impaires. Vous pensez
    que je dois accepter ? Et pour les années bi-sextiles, on fait comment ?
    Deux fois plus souvent ? Vous croyez ? Ou alors à plusieurs, mélangés ?
    On va en parler … ! C’est ça être un couple libéré, on fait ce qui nous plait !

  6. 16 avril 2014 à 21:12 #

    Estimated traces (by means of ): [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-wallets-outlet]michael kors wallets outlet[/url]
    Your five:Twenty-five Disturbing this Serenity 140329017Occurred with Kmart about Gardner Subject Road. , Taft. . Temperament: Finished. [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=oakley-jupiter]oakley jupiter[/url]
    Pre-registration is necessary which is on offer at your McBride, Ulatis, or perhaps Several Oaks area centres. Intended for facts, get in touch with 469-4027. [url=http://www.picketreport.com/support.php?p=true-religion-clearance]true religion clearance[/url]
    A couple weeks ago, the buying price of in Nigeria attained some sort of five-year excessive, knowning that connected with yellowish maize rose for the highest levels inside 3 weeks, according to South Cameras marketing.This week, the prices , announcement reviews pointed out. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-handyhülle]louis vuitton handyhülle[/url]
    « I has been afraid they’d experience the implications with the cultural norms there,Inch Sbeity mentioned. « I considered just what my mom would need to live through there whilst Now i am perfectly residing here.Inches michael kors bags outlet
    “In the evening, after we had done our own due diligence, we might visit saving money Sapling Café after Skinnergate in order to meet friends, such as girls from your High School,” he says. “A walk seemed to be Animations. [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-sunglasses-outlet]michael kors sunglasses outlet[/url]
    Torbeck anxious there is simply no fast impact to enterprise or maybe non commercial buyers as you move the purchase is actually imminent.

Laisser un commentaire

le site du M.A.L, le site d... |
MANGA |
sono italiano |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...